• Les radiations bouffent la mémoire des Le Pen

    Le soir du 28 mars 2011, dans un débat télévisé, la facho Marine Le Pen prétendait, devant la leader verte Cécile Duflot, avoir été écologiste avant l’heure et avoir condamné le nucléaire depuis longtemps.

     

    Bizarre, car dans le journal « Les Echos » du 17 mars dernier, la fille à papa affirmait : « Reculer sur le nucléaire au moment où nous sommes entrés dans l’après-pétrole apparaît totalement fou, sauf à revenir au Moyen-âge. Il faut au contraire accélérer les investissements dans le nucléaire. » Les premières radiations de Fukushima détruisent déjà les premières mémoires …

    Nucléaire emplois.JPG
  • Une rue à Genève au nom de Mohamed Bouazizi, le réveil de la rue tunisienne

    Ne supportant plus le régime mafieux et autocratique tunisien de Zine el-Abidine Ben Ali, Mohamed Bouazizi alla s'immoler, le 17 décembre 2010, en face du gouvernorat, symbole de l'Etat totalitaire. Il décéda deux semaines après, le 4 janvier 2011, suite à ses brûlures.

     

    Le 17 décembre 2010, des agents municipaux avaient confisqué les outils de travail - une charrette et une balance - à ce jeune vendeur de fruits et légumes, parce qu'il refusait, lui le rebelle, de leur verser des pots-de-vin. Les fonctionnaires corrompus l'avaient ensuite giflé.  Humilié, scandalisé par tant de magouilles, révolté contre le despotisme, Mohamed préféra « mourir plutôt que de vivre dans la misère. »

     

    Ce sacrifice a été un déclencheur de la Révolution de Jasmin en Tunisie. Des milliers de personnes se sont reconnues à travers cette lassitude extrême de privation de liberté. Les Tunisiennes et Tunisiens se sont mobilisés pour la liberté, durant des jours et des jours, bradant la dictature, prenant le risque de subir des représailles et de se faire emprisonner. Marre du totalitarisme ! Assez de ces abus d'autorité ! Les manifestant-e-s de la liberté ont fait chuter le bourreau Ben Ali.

     

    Mohamed Bouazizi, martyr, est entré dans l'histoire et se place aux côtés des grandes figures des combattants pour les libertés. Son geste désespéré a éveillé les consciences et créé l'espoir, ouvrant la voie à l'émancipation des peuples arabes.

     

    Genève, Cité de la paix et des droits humains, doit rendre hommage à ce symbole de démocratie. Une rue, une place ou un pont de notre canton doit être baptisé « Mohamed Bouazizi » pour que Genève soit à la hauteur de sa réputation. Notre ville internationale doit rester un label de la défense des libertés.

     Christian Brunier, anc. député PS

    mohamed-bouazizi-movie.jpg
  • Miscellanées des 26 et 27 mars 2011

    « La culture, c'est comme l'amour.

     Il faut y aller par petits coups au début

    pour bien en jouir plus tard. »

    Pierre Desproges

     

    Les socialistes cartonnent aux Cantonales françaises. Le PS n'a pas besoin de Dominique Strauss-Kahn pour gagner en 2012. Martine Aubry peut y aller ! La porte du changement et de la solidarité s'est ouverte. Le PS, les Verts et les autres forces de progrès doivent s'unir pour gagner les Présidentielles et provoquer enfin l'alternance. Les Françaises et les Français ont besoin de retrouver l'espoir de 1981, pour qu'il se concrétise cette fois-ci.

    ps.jpg

    Entendu sur « France Inter » évoquant les positions de l'UMP : « A force de faire le lit du Front national, on finit par coucher avec. »

     

    Aux Cantonales françaises, dans le canton d'Annemasse-Nord, je vote pour le candidat UMP Raymond Bardet pour contribuer à faire barrage à son adversaire du Front national. Les valeurs de la République et la Liberté contre la haine et le rejet des autres.

     

    250'000 à 300'000 manifestant-e-s défilent dans les rues de Londres pour s'opposer à la politique antisociale du gouvernement conservateur britannique. La gauche reprend du poil de la bête. C'est le plus grand mouvement social de ces 20 dernières années en Grande-Bretagne.

     

    Eric Zemmour défend le nucléaire. De petites vacances à Fukushima lui feront beaucoup de bien.

     

    Lecture de « Vigousse », le petit journal satirique romand. Echantillon : Droite suisse et atome, avant les éoliennes, les girouettes.

     

    Un pas vers davantage de justice sociale : La Jeunesse socialiste suisse a déposé l'initiative pour plafonner les salaires indécents de certains dirigeants d'entreprise, en limitant leur rémunération à 12 X plus que l'employé le plus mal payé. 130'000 signatures ont été recueillies, dont la mienne.

     

    Notre voiture, la Prius, est en tête du classement Ecomobilistes (catégorie moyenne) de l'ATE (Association Transports & Environnement).

     

    Dans notre apparte, nous vivons au son du jazz. Cette musique de liberté génère une douceur de vivre. Chaleureuse, elle est productrice de joie et de bien-être. L'écrivain Joël A.Rogers décrivait si bien ce genre musical : « Le jazz est la révolte de l'émotion contre la répression. »

     

    Nous regardons « Draquila, l'Italie qui tremble », pamphlet politique de Sabina Guzzanti contre Berlusconi. Sabina Guzzanti, virée de la télévision pour impertinence, utilise son regard rebelle et drôle pour s'attaquer aux réseaux médiatique, économique et politique de Silvio Berlusconi. Cette satire démasque ce fascisme déguisé, avec dérision et haut sens critique.

  • Contre la stigmatisation des musulmanes et musulmans

    En tant qu’ancien député, binational (franco-suisse), athée et défenseur des libertés, je signe cet appel :

     

    Non au débat-procès de l’Islam

     

    Nous, citoyens français de foi, de culture ou d’héritage islamique, immédiatement rejoints par des citoyens de toutes confessions ou sans confession, appelons le Président de la République et le gouvernement à renoncer au débat sur la laïcité et la place de l’islam en France, que l’UMP veut lancer.

     

    Dans un climat de forte poussée de l’extrême-droite, après le fiasco du débat sur l’identité nationale, qui a libéré la parole raciste, nous estimons ce nouveau débat biaisé, stigmatisant et susceptible de mettre en péril une cohésion sociale déjà largement mise à mal par la politique actuelle.

     

    Alors qu’un formidable mouvement d’élan pour la démocratie a lieu dans les pays musulmans, nous dénonçons ces procès récurrents de l’islam et de tous ses représentants, ou désignés comme tels, ainsi que cette instrumentalisation grossière du principe de laïcité.

     

    Religieux, croyants ou non-croyants d’héritage islamique, mais citoyens avant tout, nous tenons à réaffirmer haut et fort nos convictions républicaines et laïques. Nous faisons aujourd’hui entendre notre voix unie, parce que nous refusons d’être des boucs émissaires, victimes de stratégies électoralistes pernicieuses. Nous sommes et exigeons d’être considérés comme des citoyens à part entière et non comme des « individus entièrement à part ».

     

    Aussi, nous invitons tous les citoyens français à nous rejoindre, pour refuser cette France des « eux » et des « nous » et créer ensemble un avenir commun.

     

    Quelques autres signataires : Abd Al Malik (rappeur et écrivain), Raymond Aubrac (ancien résistant), Tahar Ben Jelloun (écrivain), Pierre Bergé (entrepreneur et mécène), Abdennour Bidar (philosophe), Jane Birkin (comédienne et chanteuse), Alima Boumediene Thiery (sénatrice),  José Bové (député européen), Cabu (dessinateur), Malek Chebel (anthropologue et philosophe), Daniel Cohn-Bendit (député européen), Christian Delorme (prêtre du diocèse de Lyon), Jean Lacouture (écrivain et journaliste), Edgar Morin (sociologue et philosophe),  Fodé Sylla (SOS Racisme), Christiane Taubira (députée de Guyane), Lilian Thuram (ex-footballeur), …

    freedom.jpg
  • Solidarité démocratique pour les libertés

    Homme de gauche, binational (franco-suisse), votant à Annemasse-Nord pour les Cantonales, je soutiendrai, avec conviction, la droite au second tour pour établir un front démocratique contre l'extrême-droite, les socialistes et les verts étant éliminés.

     

    Ma famille a toujours combattu farouchement les courants fascisants. 

     

    Epris de liberté et ne supportant pas les thèses haineuses, je recommande de voter pour Raymond Bardet, candidat de l'UMP. En 2002, j'avais voté pour Jacques Chirac pour faire obstacle à Le Pen, aux Présidentielles. Là, en tant que démocrate, je ferai tout pour empêcher le candidat frontiste - Frédéric Tournier-Colletta - de gagner. Le mépris et la xénophobie sont la honte de l'humanité.

     

    front.jpg