Impatient de voir les bistrots rouvrir …

« Si ma femme ouvrait un bistrot, elle me verrait plus souvent », Philippe Geluck.

Plein de boulot, ayant toujours des trucs à entreprendre, confiné avec une femme formidable, je supporte assez bien l’enfermement made in coronavirus. Je ressens tout de même plein de carences : liens sociaux, voyages, événements culturels, vision ridicule de Kim Jong-un, … et les bistrots. Malgré les apéros Skype, ils me manquent.

Je suis impatient de retrouver ces espaces publics, haut-lieu de la convivialité, centre de recherche de la refonte du monde, site de rencontres.

Les brèves de comptoir sont des occasions de rire ou, parfois, d’enrichir sa philosophie de vie.

Dans ces territoires d’amitiés, je me sens bien.

Cette crise de coronavirus est terrible pour les troquets. Cette fermeture, sans sommation, met en danger plusieurs de ces établissements. Il est temps d’être solidaires et de se rendre dans les plus sympathiques et les meilleurs d’entre eux pour déguster de bonnes spécialités, boire d’agréables nectars et de passer des moments d’amitié inoubliables.

Oui, les restos, bars, zincs, cafés, estaminets sont des territoires exceptionnels de joie de vivre, des réserves d’humanité que nous devons défendre comme un bien collectif inaliénable.

Les bistrots ont été, sont et seront fréquemment des épicentres de la vie intellectuelle et culturelle des cités et villages de la planète. Lundi, en Suisse, ils vont rouvrir, avec les distances de sécurité, les gestes barrières, mais prêts à nous accueillir et à nous divertir. C’est là-bas que l’on grignote, on papote, on sirote …

Préparez-vous, ami-e-s bistrotier-ère-s, nous sommes bientôt de retour !

bistrot.jpg

 

Commentaires

  • Bonjour, c'est très bien, mais au vu des restrictions imposées : nombre de clients, traçage, hygiène et distances interpersonnelles, je ne vois pas comment les petits bistrots pourraient rouvrir.
    Bonne journée

  • Vous etes jeune et apparemment en bonne santé mais a largement plus de soixantes berges au compteur je me contenterai encore un moment des terrasses extérieures. Le vaccin se pointe déja a `horizon.

  • Les terrasses, c’est pas mal aussi !

Les commentaires sont fermés.