Après le coronavirus, nous combattrons l’urgence climatique

Le coronavirus doit nous faire prendre conscience de deux aspects prépondérants : 1) Nous devons vivre dans un monde ouvert, libre, tout en produisant et consommant localement ; 2) Nous devons protéger notre environnement et les humains en construisant un monde durable et responsable.

Dès la crise sanitaire terminée, nous devrons aborder un thème bien plus délicat et terrifiant que le Covid-19 : l’urgence climatique.

Dans ce contexte, il faudra, avec une promptitude et une détermination exceptionnelles, et en dégageant d’énormes moyens, humains, financiers et technologiques, sauver notre environnement, en priorisant notamment une promotion accrue des économies d’énergies ; une transition énergétique en passant des énergies fossiles destructrices aux énergies propres ; en développant une agriculture et une consommation bios, locales et de saison ; en mutant notre mobilité individuelle et polluante en des modes de transports partagés et écologiques, et de plus en plus autonomes ; en construisant et rénovant l’habitat avec des procédés verts ; en consommant moins et mieux. La sobriété heureuse est la cible.

En parallèle, les intérêts en faveur des êtres humains devront supplanter la financiarisation. Le long terme comme alternative à l’extrême court-termisme. L’intérêt collectif plutôt que l’individualisme.

Face à l’état désastreux de notre planète et vu la robotisation et l’intelligence artificielle galopantes, ce sont dans ces secteurs de l’humain, de l’innovation et de l’économie verte que notre avenir, celle de nos emplois, de notre planète et de notre économie se joueront.

L’humain a le potentiel d’agir et de construire un avenir équilibré pour les générations futures. Nous savons ce qu’il faut entreprendre. Alors ne tardons pas !

Sobriété heureuse.jpg

Commentaires

  • La pandémie a éjecté le probleme climatique de la une des médias alors que c`est un probleme infiniment plus grave. La pandémie a aussi vidé les caisses des États et mis a genou des économies entieres pour un an ou deux, ce qui va priver de fonds la lutte contre le réchauffement. Heureusement qu`il existe des gens comme vous, avec une influence régionale sur les problemes énergétiques et des gens comme Elon Musk a qui la planete doit le passage accéléré a l`ere de la voiture électrique. Si les démocrates reviennent aux USA, le programme Tesla d`autonomisation énergétique des maisons et immeubles d`habitation pourra aussi reprendre et pourra servir de modele pour le reste de la planete. L`actuel locataire de la Maison Blanche aura beaucoup saboté le développement des énergies alternatives et, s`il est réélu, on aura intéret a s`accrocher au plafonnier question bouleversement climatique.

Les commentaires sont fermés.