Embrassons la Terre !

« Embrasse la terre, elle t’aime », répétait inlassablement George Sand. Le coronavirus a tué beaucoup d’humains ; beaucoup trop ! Parallèlement, cette crise sanitaire nous a fait découvrir ou redécouvrir, à travers le confinement, le chant des oiseaux, les villes sans avions et voitures, un environnement avec beaucoup moins de nuisances, l’air pur et des animaux reconquérant des espaces. Le monde d’après ne doit plus ressembler au monde d’avant. Ceci est tout simplement vital.

L’urgence climatique est un défi bien plus colossal que celui, que nous venons de relever, contre le Covid-19.

Ce dérèglement écologique, fruit de la folie des hommes, nous oblige à la rupture !

Pas de panique, néanmoins. L’ingéniosité humaine, les bienfaits de la nature et les nouvelles technologies peuvent nous permettre d’éviter le drame, peut-être la fin de l’humanité.

Pour relever ce défi vital pour les Générations futures, nous avons besoin de trois éléments : 1) la lucidité de reconnaître ce problème et son urgence ; 2) Une détermination exceptionnelle à agir ; une volonté politique inaccoutumée ; 3) Des moyens humains et financiers d’importance.

Le coronavirus a montré que lorsque l’on veut, on peut !

Les milliards, pour certains secteurs, sont tombés du ciel, en quantité incroyable.

Agir, en extrême priorité, contre l’urgence climatique est salutaire pour les êtres humains, bénéfique pour l’environnement, essentiel pour l’économie et primordial pour la solidarité sociale.

Fonçons donc ! Le monde d’après doit commencer maintenant !

monde d'après.jpg

Les commentaires sont fermés.