Walter Heuri me laissera l’image d’une belle personne

La Covid-19 m’a enlevé un ami : Walter Heuri. Ce footballeur avait commencé sa carrière au Football-club de Moutier, avant d’être engagé, en 1959, par le Servette Football Club. Avec notre club fétiche, il a remporté deux titres de Champion suisse en 1961 et 1962. Durant la saison 1960-61, Walti fût le meilleur buteur des Grenats, avec 16 buts en championnat. Le plus Genevois de tous les Jurassiens a aussi joué plusieurs rencontres en Coupe d’Europe. Walter ne fût sélectionné qu’une seule fois en équipe suisse, l’année de ma naissance, le 31 mars 1963, contre les Pays-Bas où les Helvètes et les Hollandais se partagèrent l’enjeu du match, avec un 1 à 1.

Parallèlement à sa carrière sportive, Walter suivit des études d’ingénieur et entra aux Services industriels de Genève. C’est là que je fis sa connaissance. Retraité, toujours très actif, il présidait le Tennis-Club de SIG. A ma nomination en tant que Directeur général de SIG, il fût l’un de mes premiers soutiens. Nous nous voyions régulièrement au Stade de Genève ou à la buvette du Tennis-club, à Thônex.

Toujours bienveillant, il aimait SIG, son entreprise, vibrait pour le service public, était passionné par la technique électrique et soutenait nos actions pour occuper une place de leader dans la transition écologique. Il était une belle personne, aimait les gens et tentait sans cesse de créer des liens pour embellir modestement ce monde.

Il y a quelques jours, nous devions déjeuner ensemble ; rendez-vous annulé, les bistrots fermant à cause de cette saloperie de Covid. Déjà elle ! Salut l’ami Walti, tu vas nous manquer !

heuri.png

Les commentaires sont fermés.