Le fossile tue ! Le renouvelable fait du bien !

Selon le revue scientifique « Environmental Research », la pollution provoquée par les énergies fossiles a tué prématurément plus de 8 millions de personnes dans le monde, en 2018, soit 20% des adultes décédés dans le monde.

L’Organisation Mondiale de la Santé confirme ces chiffres désastreux.

Les énergies fossiles ruinent l’environnement et modifient gravement le climat.

Ces énergies polluantes sont aussi catastrophiques en termes de santé publiques et tuent de nombreux humains.

Les solutions existent pourtant. Consommez moins ! Consommez mieux ! Sans diminuer notre confort, les nouvelles technologies, les nouveaux équipements et des comportements responsables peuvent diminuer grandement nos consommations d’énergie. Le développement des énergies renouvelables (hydroélectricité, éolien, solaire, géothermie, hydrothermie, biogaz, …) peut remplacer ces énergies fossiles dangereuses et nuisibles pour notre environnement.

Il est donc temps de prohiber les énergies fossiles et de cibler le 100% d’énergies renouvelables.

Fossile.jpg

Commentaires

  • C'est tout relatif.

    Si le renouvellable fait du bien à la tête et à l'égo de certains, le fossile permet entretemps à d'autres de survivre, là où même la laine des moutons en carbone renouvellable recyclé (Rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme, n'est-ce pas ?), et les panneaux solaires recouverts de neige gelée ne suffisent pas

    https://nypost.com/2021/02/17/at-least-21-dead-as-brutal-cold-from-historic-storm-sweeps-across-us/

  • La multiplication a Geneve des points de recharge pour les voitures électriques ne pourrait-elle etre prioritaire et accélérée ? De meme, cela ferait une sacrée différence si les Genevois se voyaient accorder un avantage fiscal confortable en cas d`achat d`une voiture électrique. Il faudrait vite arriver a ce que les Genevois ayant l`intention d`acheter une voiture aient désormais de tres bonnes raisons de choisir l`électrique. A moyen terme, Ge0neve serait gagnante car beaucoup moins de maladies dues a la pollution de l`air et une attractivité touristique plus forte sans les pétarades continuelles dans les rues.

  • Genève est 100% renouvelable en électricité et les pannes sont quasi-inexistantes et en tout cas pas liées à la qualité de l’énergie fournie.

  • Bonsoir

    Auriez-vous la gentillesse Monsieur Brunier de m'expliquer ce que veut dire:

    "Genève est 100% renouvelable en électricité" ?

  • Ne pas oublier que pour produire localement écologique, il faut développer des systèmes qui sont polluants à construire et polluants à déconstruire (éoliennes, batteries, etc.) et que toute cette électricité qui doit remplacer le fossile ne sera pas suffisante via les alternatives vertes (voir le récent article du blog de "l'homme libre".

  • Les éoliennes ont un bilan environnemental très favorable sur l’ensemble de leur durée de vie. Les 250'000 clients de SIG, à Genève, n’ont plus un kWh fossile. Leur approvisionnement 100% renouvelable est stable et bien suffisant. C’est de la pratique et pas de la théorie.

  • Les éoliennes ont un bilan environnemental très favorable sur l’ensemble de leur durée de vie. Les 250'000 clients de SIG, à Genève, n’ont plus un kWh fossile. Leur approvisionnement 100% renouvelable est stable et bien suffisant. C’est de la pratique et pas de la théorie.

  • @Absolom : Bonjour, Pour approvisionner nos 250'000 client∙e∙s (entreprises, familles, particuliers, institutions, …), à Genève, nous produisons 1/3 de l’énergie renouvelable dans notre canton (Barrages de Verbois, de Chancy-Pougny, du Seujet + solaire) et achetons le reste (100% en Suisse) principalement aux barrages valaisans.

  • SIG accélère, avec le soutien du canton de Genève, l’installation de bornes sur la voie publique. Lancy est notre site pilote. Vous avez raison, il faut casser le cercle vicieux où les gens n’achètent pas assez de véhicules, faute de bornes ; et les bornes ne sont pas posées, faute de nombreux véhicules. Place à un cercle plus vertueux.

  • Bonjour,

    Je pense que les SIG font un bon travail, y compris pédagogique. Tant mieux si Genève est en 100% renouvelable, et nous devons remercier la direction de la régie pour cela.

    Genève est un cas particulier. Toutes les villes n’ont pas une rivière avec un barrage. Nous devons quand-même importer pour être dans la ligne du tout renouvelable.

    La Suisse a la chance d’être un château d’eau, situation qui n’est pas la plus répandue en Europe, encore moins en Afrique, en Asie, Le Valais peut-il fournir ce qui manque pour toute la Suisse? Si non, il faut aussi acheter ailleurs. Où? Et quelle électricité? Y aura-t-il assez pour tout le monde, en particulier en prenant en compte les pays émergents?

    De plus le renouvelable ne concerne ici que l’électricité, pas le chauffage.

    La situation genevoise n’est donc pas exempte de pollution, loin s’en faut, malgré ce satisfecit « 100% renouvelable ».

    L’injonction à proscrire les énergies fossiles devrait être accompagnée d’un plan précis sur les ressources de remplacement des énergies fossiles, domaine par domaine, par exemple par quoi et quand remplacera-t-on tout le plastique dans l’appareillage médical, (et il y en a!), ou avec quoi fabriquera-t-on les pneus de voitures, etc. Ce sont deux exemples parmi des milliers. Le pétrole est presque partout.

    Tout aujourd’hui est si dépendant de l’électricité (santé, transports, communication, art, etc) que nous devons avancer avec l’assurance qu’il n’y aura pas de rupture. Or la France a été au bord de la rupture en janvier. Dans les faits on compte toujours sur du non-renouvelable (gaz, charbon, nucléaire), ou sur de l’hydroélectrique plus stable que le vent ou le solaire, pour stabiliser la production et répondre à la demande.


    Autre chose: il faudrait analyser sérieusement le chiffre des morts. J’ai survolé l’étude et je ne trouve pas comment ils déterminent précisément qui est décédé d’un effet de la pollution précisément identifiable et nommable. Cela me paraît pourtant indispensable, sans quoi on peut faire passer n’importe quel AVC sur le dos des gaz d’échappement. Cela me parait d’emblée manquer de rigueur et faire partie de l’avalanche de nouvelles anxiogènes et effrayantes dans lesquelles nous nous complaisons.

    Mais je veux la lire plus en détail, si mon anglais m’ouvre ce sésame (les google traductions pêchent trop sur des textes de ce type).

    J’en ferai peut-être un commentaire ultérieurement, ou un billet.

  • "Les 250'000 clients de SIG, à Genève, n’ont plus un kWh fossile. "

    Et plus non plus un kWh nucléaire?

  • Merci de m'avoir répondu Monsieur Brunier

  • Monsieur Brunnier,

    Est-ce possible de recevoir des SIG une facture multipliée par 20 d'un mois à l'autre s'il vient à faire -20 degrés Celsius pendant une petit semaine ?

    https://www.newsweek.com/one-texas-resident-still-has-power-his-bill-now-over-8000-1570343

  • C'est fou ce que les nouvelles vont vite en ces temps de crises ...

    "...as the storm hit, look what happened. Why, it’s almost as if wind and solar completely failed....And yet the media's takeaway is that…we need more solar and more wind."

    https://twitter.com/AlexEpstein/status/1362487543057379328


    It wasn't just Texas: throughout the Southwest and Midwest, wind and solar delivered the least when power was needed the most.
    #Unreliables

    https://twitter.com/AlexEpstein/status/1362923146324545540

  • @Chuck Jones : Le froid comme les orages nous posent très peu de problèmes. Notre secret ? Une bonne partie de nos réseaux sont souterrains et pas aériens comme dans plusieurs régions du monde.

  • @Daniel : Et naturellement, sans nucléaire.

  • Mais ne négligeons pas la pollution engendrée par internet https://www.greenpeace.fr/la-pollution-numerique/. Pour rester optimiste le corps humain s'adapte. Nos aïeuls n'auraient pu vivre un seul instant dans notre environnement, Bonne soirée.

  • "Genève est 100% renouvelable en électricité"

    Donc si je vous comprends bien, lorsque Avenir-Suisse écrit ...

    https://www.avenir-suisse.ch/fr/augmentation-de-la-demande-delectricite/

    "Pendant les mois d’hiver, la Suisse est dépendante d’importations supérieures à 5000 GWh et son degré d’autosuffisance tombe à environ 80%. Inversement, la Suisse produit en été un surplus d’électricité qui est exporté. Par conséquent, la teneur en CO2 de l’électricité consommée en Suisse change également au cours de l’année : comme en hiver, le pays importe en partie de l’électricité produite à partir de combustibles fossiles d’Allemagne, la quantité de CO2 par kWh augmente et peut passer, en cas de forte demande, d’une valeur moyenne d’environ 50 g CO2 / kWh à plus de 250 g CO2 / kWh."


    ... Avenir-Suisse écrit des bêtises, ou affirme des vérités qui ne concernent pas Genève, c'est bien cela ?

    Je suis curieux. Est-ce que Genève importe de l'électrictié ? Par exemple du nucléaire français, ou du charbon allemand, via d'autres cantons suisses, participant ainsi à un trafic international d'energie sale et sale (le deuxième "sale" pour dire "soldé", n'est-ce pas ?), et à un réseau de blanchissage d'énergie sale en revendant de l'énergie produite en France ou en Allemagne à d'autres pays, comme à l'Italie, ou à l'Espagne si par exemple du charbon allemand est blanchi à Genève et revendu à la France, qui peut alors la revendre à l'Espagne pendant que ses centrales nucléaires sont en rade ?

  • Je me demandais en quoi (ou de quoi) étaient faites les isolations qui entourent les fils et les câbles électriques...

Les commentaires sont fermés.