La MACO, économie circulaire, humaine et durable

Adepte des circuits-courts et de l’économie circulaire, j’ai eu le plaisir de visiter la MACO, la Manufacture collaborative, située dans la Zone industrielle des Charmilles, dans un ancien immeuble industriel, à Genève. Plusieurs associations ayant des valeurs communes et des buts convergents, y ont trouvé refuge. Sur 1'200 m2, ce tiers-lieu est dédié au « Faire soi-même » et donne accès à des matériaux de réemploi ; au prêt d’outils et de machines ; à une friperie d’échanges de vêtements, appelée « Sipy » ; à l’accès à des compétences de savoir-faire ; à un atelier d’autofabrication.

Par exemple, le fait que chaque famille achète une perceuse qu’elle utilise très rarement est un acte de surconsommation onéreux financièrement et contraire aux principes d’une économie durable. Une hérésie en somme ! Au sein de la MACO, « La Manivelle »,  une ressourcerie, met à disposition ce type d’outillage que nous pouvons louer, sur le même principe qu’un bouquin au sein d’une bibliothèque.

L’association « Matériium » présente de multiples matériaux à réemployer. D’anciens décors de spectacles, du bois, des tissus, des matériaux de construction sont quelques articles se trouvant dans cette Caverne d’Ali Baba.

« Le Grand Atelier » est un centre de bricolage autonome où chacun∙e peut utiliser des établis et des outils. Des professionnel∙le∙s apportent conseils, voire formations.

« Au fil du geste » est un atelier de création textile, un espace de transmission de savoir-faire, dans lequel nous trouvons du matériel de tissage.

Chez « Fab Lab », des outils de production numérique sont à disposition, dont une imprimante 3D, une découpeuse vinyle et une découpeuse laser.

Plateforme incluse, fondée sur les valeurs de partage, ce lieu convivial entend offrir une alternative concrète au monde de consommation, à travers un écosystème innovant et collaboratif. La proximité y est sublimée.

La société de surconsommation est incompatible avec l’état de notre environnement. La MACO contribue à présenter un modèle alternatif, humain, plus écologique, promouvant les liens sociaux, les produits et prestations de proximité, la protection de l’environnement et une économie durable.

maco.jpg

Les commentaires sont fermés.