Lahti, un modèle écolo

« Les objectifs environnementaux sont intégrés dans tous nos projets », Pekka Timonen, Maire de Lahti.

Lahti, en Finlande, connue pour ses tremplins de saut à ski et ses parcours de ski nordique, a été sacrée capitale européenne de l’environnement en 2021. Elle a réussi à réduire ses émission de gaz à effet de serre de 70% et la neutralité carbone est attendue 10 ans avant le reste du pays. La cible de Lahti est 2025, tandis que la Finlande vise la décarbonisation pour 2035.

Lahti a commencé son combat écologique en dépolluant et préservant son lac. Le Lac Vesijarvi était le plus pollué de Finlande, il y a 35 ans. Après des années d’actions de protection, on peut désormais boire l’eau du lac et se baigner dans ses eaux, maintenant très propres.

Mobilité douce, préservation de la nature, transformation énergétique, économie circulaire, cette municipalité, de 120'000 habitant∙e∙s, s’engage dans tous les secteurs pour agir positivement sur le climat.

96% de ses déchets ménagers sont triés et recyclés, alors que la moyenne européenne se situe à 45%. Le solde est transformé en électricité dans une usine de bioénergie. Le zéro déchet est visé.

Un vaste programme d’assainissement énergétique des immeubles est en cours, mené à un rythme admirable.

14 zones naturelles protégées ont été créées, rassemblant une variété de biotypes, y compris des forêts de bruyères, des zones humides et des tourbières. La faune et la flore y prospèrent. L’agriculture la plus conforme à la nature y est encouragée.

Pour motiver ses citoyen∙ne∙s à utiliser les transports publics, la marche à pied, le ski de fond ou le vélo, de l’argent local virtuel est versé à travers des applications mobiles. Chaque habitant∙e possède un budget CO2 hebdomadaire. Chaque bonus est valorisé par un versement de cet argent numérique. Cette monnaie citoyenne sert à accéder à des activités sportives ou culturelles, ou à d’autres manifestations organisées par la ville de Lahti. Et pourquoi pas à payer un gâteau dans une boulangerie de cette cité responsable. Ce logiciel informatique récompense chacune et chacun et aide à la diminution individuelle du CO2, affichant le bilan carbone de chaque habitant∙e. Une saine compétition écolo se propage au sein de la population.

L’équipe de hockey de glace locale, célèbre et populaire, est zéro carbone, ayant décarboné et compensé ses propres activités. L’orchestre symphonique de la ville a fait de même.

L’engagement citoyen est, selon la Mairie du lieu, indispensable pour réussir cette transition écologique.

En plus des objectifs environnementaux, Lahti valorise le bien-être social et l’économie durable. Lahti a la volonté d’être un territoire d’économie territoriale positive.

Beaucoup de municipalités devraient s’inspirer de la bienveillance et de la volonté d’agir de Lahti.

Commentaires

  • Remarquable.
    Merci pour ce billet. À envoyer à Mme Frédérique Perler, maire de Genève, à M. Serge Dal Busco, Président du Conseil d'État et à Mme Simonetta Sommaruga, cheffe du DETEC.

Les commentaires sont fermés.