Bonheur

  • La beauté d’Aix-en-Provence

    Avons arpenté, hier, les ruelles d’Aix-en-Provence, la ville d’eau aux cent fontaines. Cette cité provençale dispose d’un magnifique patrimoine architectural. Promener nos yeux sur les façades de cette cité est un plaisir intense. La ville natale de Paul Cézanne possède un charme fantastique. Elle est, de plus, baignée, en ce jour, d’un doux soleil bien agréable, presque trop chaud.

    Lire la suite

  • Youn Sun Nah, une voix magnifique, magique

    « Lorsque j’ai découvert l’improvisation, cela m’a donné un sentiment de liberté que j’ai eu envie de prolonger indéfiniment », Youn Sun Nah.

    Sur la scène de Cully Jazz, Youn Sun Nah dit bonjour et qu’elle est ravie d’être ici, avec une toute petite voix, presqu’infantile.

    Puis, elle déploie des timbres impressionnants, jouant avec les tessitures, les styles vocaux et les sons ; passant du pop au jazz avec talent.

    Lire la suite

  • Nouvelle centrale solaire à la STEP de Villette

    L’urgence climatique n’a pas besoin de bla-bla-bla, juste d’actions. Du solaire, du solaire, du solaire est l’un des axes de réalisation.

    Lire la suite

  • Pierre Rabhi soutenait l’humain face à ceux qui l’écrasaient …

    « J'entends par beauté celle qui s'épanouit en générosité, équité et respect. Celle-là seule est capable de changer le monde, car elle est plus puissante que toutes les beautés créées de la main de l'homme », Pierre Rabhi.

    Il était tout simple. Il était la bienfaisance et le bon sens personnifiés. Il était un penseur et un défenseur de l’environnement d’exception. Il était le plus petit des grands hommes. Je ne le connaissais pas, mais l’avais croisé deux fois, à une conférence de l’ancien Premier Ministre du Bhoutan sur le Bonheur intérieur brut et à une fête du rosé (le vin) à Tavel.

    Pierre Rabhi vient de nous quitter, suite à une hémorragie cérébrale.

    Lire la suite

  • On se réveille ou on attend de cuire ou de se noyer ?

    Une partie du monde cuit. Les incendies brûlent de nombreux territoires. Ailleurs, la grêle tombe violemment. Les pluies s’abattent sans arrêt. Les inondations tuent. Le GIEC crie au suicide de l’humanité si nous continuons à délirer.

    Lire la suite